Qui d’entre vous n’a jamais vu une mouche ? La majorité des gens peuvent identifier cette bestiole. La mouche est-elle un insecte inoffensif ?

Pas tout à fait, car elle peut laisser en héritage des milliers de bactéries. Son mode de vie, dans les milieux en putréfaction, favorise la contamination de ses parties buccales et de ses pattes. Dans les pays tropicaux, ce diptère contribue à propager plusieurs maladies, dont la malaria, la maladie du sommeil, la fièvre jaune etc.

La mouche absorbe la malpropreté de son milieu et la transmet par ses contacts subséquents.

Nos relations nous affectent également, selon ce proverbe « Celui qui fréquente les sages devient sage, mais celui qui se plaît avec les insensés s’en trouve mal. » [1]

Nous sommes appelés à vivre en paix et à être respectueux envers les gens que nous côtoyons. Néanmoins, nous devons parfois imposer des limites à nos fréquentations. Nos relations doivent encourager l’édification et la croissance mutuelles.

Entretenez-vous des rapports qui exercent sur vous une influence destructrice? Il arrive que nous devions poser des gestes d’affirmation et de séparation. Demandons à Dieu, la sagesse et la force de prendre les décisions justes.


[1] Proverbe 13, 20

Lors de vos randonnées estivales, vous avez peut-être remarqué certains insectes qui patinent sur la surface de l’eau. On les surnomme communément les « patineuses ». Ces insectes au corps svelte possèdent des pattes élancées un peu comme des échasses. À leurs extrémités, ces membres sont pourvus de poils imperméables, semblables à des patins ou à des flotteurs.

Les patineuses se déplacent en imprimant des rides sur les cours d’eau. Leur seule présence suffit à modifier l’environnement en dessinant de petites fossettes sur l’eau.

Vous arrive-t-il de croire que votre existence ne change en rien votre milieu ? Vous sentez-vous dépassé par l’ampleur des problèmes de la planète ; les guerres ,les injustices sociales, la pauvreté grandissante, la corruption, la détérioration morale, etc. ?

Dieu a choisi les choses faibles du monde pour confondre les fortes, lisons-nous dans la Parole de Dieu. [1]

Que nous agissions avec générosité ou malveillance, un peu comme les patineuses nous faisons bouger ce monde. Nous traçons des sphères d’influence en bien ou en mal, même si elles sont à peine perceptibles. La personne que j’ai influencée en touchera une autre et celle-ci une autre à son tour, comme les cercles concentriques à la surface de l’eau.

Nos tâches apparemment insignifiantes peuvent avoir une portée éternelle, car Dieu utilise notre faiblesse et notre petitesse pour exécuter Ses desseins. Encourageons-nous mutuellement à choisir la volonté de Dieu. La grâce de Dieu est suffisante car Sa puissance agit à malgré nos limites.


[1] 1Corinthiens 1, 27

Vous avez sans doute, déjà mangé des petits pois frais, surgelés ou en conserve. Le pois est un légume recherché pour l’alimentation car il est savoureux et nutritif. Dans plusieurs régions du monde, il est facile à cultiver et à récolter.

Non seulement, il est utile pour l’alimentation humaine, mais on emploie aussi la plante entière comme fourrage pour les animaux.

Mais saviez-vous que le petit pois n’est pas chiche ? C’est une plante vraiment généreuse ! En effet, ses racines munies de petites nodosités ou renflements, fixent l’azote de l’atmosphère, avec l’aide de bactéries. Quand la cueillette des pois est terminée, le reste de la plante se décompose et modifie le sol en l’enrichissant de son azote. Ce produit favorise la culture des végétaux.

Nous avons la possibilité d’enrichir notre environnement, de laisser un héritage. Si nous nous nourrissons de la Parole de Dieu, et si nous l’intégrons dans nos vies, tôt ou tard, nous libérerons une influence qui sera bénéfique pour notre entourage. Même si nous ne le constatons pas toujours, nous agissons sur notre milieu, en bien ou en mal …