Les nuées d’oiseaux quittant nos forêts chatoyantes annoncent l’arrivée des froids automnaux. La compréhension de la migration aérienne des oiseaux demeure encore un phénomène complexe. Plusieurs hypothèses suggèrent que des stimuli internes et externes incitent physiologiquement les animaux à migrer. Ils pourraient se diriger d’après l’orientation du soleil et des étoiles. Ils semblent également sensibles au champ magnétique de la terre et à l’effet de la rotation de celle-ci sur son axe. Peu importe, que ce soit grâce à des repères topographiques, à leur instinct, à leur hérédité ou à la modification de la période diurne, les oiseaux s’envolent vers des cieux plus cléments et accomplissent ainsi leur cycle de vie.

Quant à nous, nous sommes des étrangers et voyageurs sur cette terre [1]. Nous nous dirigeons vers l’au-delà. Au ciel, où règnent l’amour, la joie et la paix, Dieu, Lui-même, séchera nos larmes : plus de deuil, ni de cris, ni de douleurs.

Désirez-vous passer l’éternité en Sa compagnie ? Connaissez-vous le prix de cette demeure éternelle ? La bonne nouvelle, c’est qu’elle est tout à fait gratuite…La foi en Jésus peut vous donner accès à cette nouvelle patrie.«Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle».[2]

Rappelons-nous que nous sommes tous des émigrants dans ce monde, «comme une vapeur qui paraît pour un peu de temps, et qui disparaît.» [3]


[1] Hébreux 11, 13-16

[2] Jean 3, 16

[3] Jacques 4, 14

La chauve-souris, contrairement à son nom, n’est pas chauve! Son corps, à l’exception de ses ailes, est couvert de poils.

Son appareil de vol est unique dans le règne animal. Bien que sa vue soit faible, elle peut éviter les obstacles pendant ses chasses nocturnes. Elle repère ses proies et autres objets par l’émission régulière d’ultra-sons, dont elle capte l’écho. Elle détermine ainsi la position des obstacles et des insectes.

D’année en année, les chiroptères ont l’habitude de revenir loger dans le même bâtiment l’été et dans la même caverne l’hiver.

L’homme aussi désire éviter les écueils quand il avance en territoire inconnu. Depuis fort longtemps, il a utilisé les étoiles, le sextant, les cartes, la boussole et le radar. Aujourd’hui, même les satellites sont rendus accessibles, au moyen du système de positionnement global (GPS).

Pourtant, si on l’interroge sur l’issue de son voyage terrestre ou sur la route qui mène à l’au-delà, il demeure souvent évasif ou insouciant. Dieu nous a envoyé son fils Jésus pour nous montrer la direction de notre parcours sur la terre. Il déclare «Je suis le chemin, la vérité et la vie, nul ne vient au Père que par moi.»[1]. Dans un monde chaotique, Ses paroles sont notre guide, elles nous procurent sagesse et réconfort dans nos décisions.

La durée de l’éternité ne vaut-elle pas la peine que l’on s’intéresse à la question?


[1] Jean 14, 6