À l’automne, lorsque les jours raccourcissent et que le temps se refroidit, l’ours se met en quête d’un gîte pour l’hiver. La femelle met généralement bas au mois de janvier ou février et reste volontiers dans son antre jusqu’à ce que ses petits atteignent une taille raisonnable.

Les ours sommeillent et vivent entièrement sur leurs réserves de graisse. Contrairement à une croyance populaire, les ours n’hibernent pas vraiment : ils hivernent, c’est-à-dire que la température de leur corps ne fléchit que de quelques degrés et leur métabolisme ralentit très peu. Et si le temps devient exceptionnellement doux en hiver, ils sortent de leur tanière pour se balader un peu…

Pour supporter la froidure, certaines personnes hiverneront vers des régions plus clémentes, mais pour la plupart d’entre nous, cela ne sera pas possible. Mais, tout comme l’ours, rien ne nous empêche de dormir un peu plus et un peu mieux. Et pourquoi pas ?

La Bible mentionne le sommeil réparateur de celui qui connaît Dieu: «Aussitôt couché je peux m’endormir en paix, car toi, Seigneur, toi seul, tu me fais vivre en sécurité.» [1]La communication avec Dieu procure un tel bien-être que même vos nuits hivernales seront plus douces.

Le psalmiste déclare : «Je me suis endormi pour la nuit ; à mon réveil je découvre que le Seigneur est mon appui.»[2]

Aimeriez-vous vivre cette merveilleuse découverte ? Dieu nous propose d’entrer dans Son repos.


[1] Psaume 4, 9

[2] Psaume 3, 6

Le monarque est un papillon magnifique présentant une coloration jaune orangé avec des nervures noires.

À la fin de l’été, la baisse de température et le raccourcissement des jours indiquent au monarque que le moment est venu de voyager vers le Mexique pour hiverner. Imaginez une distance de 4,000 km à parcourir ! Il vole en moyenne 200 km par jour et même par temps nuageux ! Le nectar des fleurs lui sert de carburant. Il se pose régulièrement pour refaire le plein.

Nous sommes aussi en voyage et rendus à destination, nous rencontrerons notre Créateur.

En demandant à Jésus d’être le Maître de notre vie, nous recevons son Esprit pour nous guider dans cette aventure.

Avez-vous déjà invité le Seigneur Jésus dans votre cœur pour vous accompagner sur le chemin du ciel ?

Certainement, nous aurons à voyager malgré les épreuves, mais comme pour le papillon, Dieu a pourvu à notre carburant. En nous alimentant de la Parole de Dieu, nous pouvons renouveler nos forces chaque jour. Au moyen de la Bible, Dieu désire nous révéler ses directives et ses promesses pour le voyage. Avez-vous déjà consulté ces informations pour votre expédition vers le ciel ?

Aimez-vous le chou ? Plusieurs le mangent en salade, en cigare, cuit à la vapeur, gratiné au fromage, en choucroute. C’est une bonne idée d’en faire usage car il est considéré comme un légume très nutritif. Il représente une excellente source de vitamine « C » et aide à maintenir un bon état de santé.

Savez-vous que les choux sont à leur meilleur par temps froid ? Pour leur germination et leur croissance, la fraîcheur est obligatoire.

Les gelées automnales ne détruisent pas le chou mais contribuent en réalité à améliorer son goût.

Les épreuves que nous traversons nous apparaissent parfois, insurmontables et mêmes négatives. Pourtant la Parole de Dieu nous enseigne que l’épreuve de notre foi produit la patience.

La patience est un peu comme la vitamine « C » et les minéraux que le chou emmagasine à travers les intempéries.

Nos épreuves peuvent nous rendent plus riches en valeur spirituelle pour nous et pour les autres.

Êtes-vous en train de traverser une vague de froid spirituel ? Ne vous découragez pas, demandez le secours de Dieu et Il vous fortifiera. Il fera grandir la patience dans votre cœur.