Ces dernières semaines, en faisant des achats dans un centre commercial, vous avez peut-être entendu cette mélodie populaire du temps des Fêtes « Mon beau sapin, roi des forêts…». Cette chanson folklorique convient bien au sapin baumier. Le bois de ce conifère est employé dans la fabrication de la pâte à papier et fournit l’oléorésine. Cette gomme de sapin a été utilisée dans la médecine populaire (à juste titre) pour ses propriétés antiscorbutiques, antiseptiques et anti-inflammatoires. Son emploi s’est avéré efficace pour la réalisation de préparations microscopiques et l’assemblage de lentilles optiques.

Le feuillage vert odorant du sapin baumier et sa forme conique lui prodiguent une certaine esthétique. Pendant la période de Noël, des millions de personnes l’ornent de lumières et le font trôner à l’intérieur ou à l’extérieur de leur demeure. Ce conifère modeste, qui est pourtant le plus robuste de nos résineux, me rappelle l’existence d’un autre roi, Celui de l’univers.

Emmanuel, qui signifie Dieu avec nous, né parmi les humbles et dont la mission gigantesque consistait à sauver l’humanité, apporta la Lumière aux hommes qu’Il aime.

La venue de Jésus nous promet la réconciliation avec Dieu, de même que le secours et la paix dont nous avons besoin pour traverser nos épreuves. Bon anniversaire Seigneur Jésus! Nous Te remercions de ce que Tu nous offres en cadeau : la vie éternelle. À Noël, aucun autre présent ne saurait combler la soif spirituelle de l’homme.