Le Lièvre d’Amérique, l’un de nos animaux forestiers les plus communs, demeure un gibier fort estimé des chasseurs.

Heureusement, il possède un atout précieux pour échapper à ces derniers. En été, son pelage brun cannelle s’harmonise avec la couleur de la terre et en automne, sa fourrure change progressivement en blanc immaculé pour se confondre avec la neige. Même ses longues pattes pourvues de poils s’adaptent pour lui servir de «raquettes». Ce phénomène de mimétisme lui permet de se fondre dans son milieu et de se protéger d’éventuels ennemis.

Fait étonnant, nous sommes aussi appelés à pratiquer le mimétisme. À qui pourrions-nous ressembler ?

Jésus affirme que nous devons ressembler à notre Père céleste.[1] La Parole de Dieu nous exhorte à ne pas s’assujettir aux habitudes de ce monde, mais à laisser Dieu nous transformer par un renouvellement complet de notre intelligence.[2] Nous pouvons ainsi, apprendre à vivre selon la pensée de Dieu et à identifier sa volonté pour nous.

Contrairement au lièvre, ce qui nous protégera du danger, ce n’est pas la conformité à notre milieu mais c’est notre mimétisme avec le Seigneur Jésus.

Pour recevoir la motivation et la force de Le suivre il faut d’abord Lui appartenir. Avez-vous déjà cédé votre vie à Jésus ?


[1] Matthieu 5, 48

[2] Romains 12, 2